Archive pour août, 2009

Centre de rééducation des Massues à Lyon

Je ne conseille à personne de faire une rééducation au centre des massues à lyon, surtout pour une personne en situation de handicap, ne parlant pas de surcroit.

Pas de clim en été, c’est un fourneau

Pour mon fils, la douleur été « calmée » au DOLIPRANE », ce qui a valu une semaine de cris et de hurlements à la mort.

Une semaine d’horreur, pour lui bien sur, et pour moi qui laissais mon fils dans la souffrance, dans un hopital où le médecin, le dr Bernard, s’en fout royal, ne téléphone pas aux parents quand quelque chose d’important arrive…

Médéric est arrivé au centre un mardi. Les visites n’étant autorisées qu’à partir de 17 h, je n’arrive qu’à cette heure là et qu’on m’avait dit de ne pas arriver avant. Bien sur, en arrivant, on me dit qu’il aurait été préférable de venir dès son arrivée. Malgré tout, il était bien, heureux de nous voir.

Vu la distance, les bouchons…, j’ai décidé de ne monter que un jour sur deux.

Le lendemain en fin d’après midi, je téléphone. L’infirmière me dit qu’il pleure beaucoup à cause de son platre. QUEL PLATRE ? Le chirurgien m’avait dit qu’il n’y en avait pas besoin ! Le centre du Plovier et moi même avions préparé cette opération avec Médéric, pendant 2 mois ! Ils foutent tout en l’air. Mon fils pense. Ce n’est pas 46 kg de viande quand même !!!! J’appelle le fameux médecin, qui, répond à « pourquoi je n’ai été avertie pour que je puisse en parler à mon fils avant? » : « j’ai 49 enfants à m’occuper, je ne peux pas appeler les parents ». LA HONTE !!!

La semaine de l’horreur ne fait que commencer pour Médéric et je ne le sais même pas. Il crie, hurle, tempeste, mais je crois qu’il doit s’habituer à ce platre en résine. Je pars en pleurant le deuxième soir, alors que j’étais montée avec ma fille. Elle chialait autant que moi.

Je remonte, je remonte, et je pète un plomb. Que Médéric mette du temps à admettre cette installation, soit. Mais qu’il hurle comme cela au bout d’une semaine !!! J’ai attendu 20 mn que quelqu’un vienne, j’ai vu passer le « super » médecin devant la chambre….. Et là, ca faisait longtemps que je ne m’étais énervée de la sorte !!! « On ne vient pas parce que vous êtes là, Madame. Et puis on ne sait pas si votre fils a mal ou si c’est normal » :  » POURQUOI AIE, MAL VOUS NE COMPRENEZ PAS !!!! »

Je pars en larmes en laissant mon fils ainsi. En plus, il ne mange plus. Ils vont le laisser mourir.

Sur le parking, j’appelle le médecin de Médéric. Je pleure. Moi aussi, je tempeste. Je l’ai fait appeler l’autre en début de semaine comme ça n’allait pas. 20 mn au téléphone pour rien. Son médecin me dit de taper plus haut : la direction et parler « démarche qualité »

Ce que je fait dès le lendemain matin. Mardi, déjà une semaine que je laisse mon fils Médéric comme cela. Ca me ronge l’esprit, je ne dors plus, mais j’entretiens les bourrelets. Je n’arrive plus à m’arréter de manger.

Après une longue conversation téléphonique « démarche qualité » avec le secrétariat de la direction, mon fils ne crie plus. Il a « juste » mal à un genou. Je lui dessere un peu sa résine à ce niveau là. Ca va mieux.

Je suis même accueillie par le personnel en arrivant.

J’ai même le droit de le sortir dans le petit parc.

Un changement étonnant. Vraiment bénéfique pour mon fils avec ce changement de traitement de la douleur. On est en 2009 et on ne veut pas faire mieux qu’en 1920 !!!

En tout cas, je sais que ce n’est pas fini.

Centre de rééducation peut être, mais je suis sure, qu’une fois que le chirurgien sera passé, on me renverra mon fils sans même qu’il ait mis les pieds par terre une seule fois depuis un mois.

La directrice du secteur enfants au Plovier et le kiné vont peut être monter voir Médéric. Je suppose qu’ils en parleront.

J’en ai marre.

Si ca doit se refaire :
- OUI à l’hopital mère enfants
- NON aux massues, plutôt crever que de renvoyer mon fils à la boucherie. Je lui choisirais un centre sur grenoble ou marseille

FAITES PASSER
MERCI, VOUS POURRIEZ AIDER QUELQU’UN

Publié dans:Opérations |on 26 août, 2009 |Pas de commentaires »

Chaleur à Lyon

Il faut emmener notre ventilo perso en centre de rééducation !! quelle honte ! ne sont climatisés que les bureaux des fonctionnaires, les patients peuvent bien crever !!

qd je me lancerai à vous dire tout ce que mon fils a subi aux massues à lyon, vous ne reviendrez pas. pour l’instant je ne le fais pas, c’est encore trop frais dans ma tête, et y’en a marre de pleurer.

Publié dans:Opérations |on 20 août, 2009 |Pas de commentaires »

syndicat CGT GTS Industries... |
DNS-SPM , le blog |
l ange alexandre pour toujo... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rallyedescherbonis
| Anita, petite sœur de cœur
| THALIE PRODUCTIONS